Lagunes de sud Gironde, l’assassin était caché dans l’herbe

Posté par Alain40 le 21 juin 2022

L’inspecteur a mené l’enquête, le coupable est une femelle immature de type A ou B, Ischnura elegans, A élégant, la proie de taille équivalente une probable émergence de Ceriagrion tenellum, A délicat, puisque les espèces sont rarement cannibales, le doute subsiste, mais la pauvre n’aura pas connu de deuxième jour !
Quelques clichés de la scène, pendant la prise de vues, l’ensemble a changé de support à 3 reprises:

 

120A9843

 

120A9848

 

120A9850

 

120A9852

 

120A9854

 

120A9857

 

120A9860

 

120A9862

 

120A9864

 

120A9866

 

120A9869

 

120A9873

 

120A9877

 

120A9880

 

Alain

2 Réponses à “Lagunes de sud Gironde, l’assassin était caché dans l’herbe”

  1. Morikan dit :

    Impressionnantes ces scènes de prédation ! Surtout quand les protagonistes sont de même taille ! Un bien beau reportage ! Cdlt, M. =ï=

  2. Alain40 dit :

    Merci Maurice, il est rare que la proie soit de la même dimension que le prédateur, dans le monde des odonates, pour les araignées c’est différent :-)

Répondre à Morikan Annuler la réponse.

 

pullipdestyle |
asart |
jujuphoto |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mandarineetcitronvert
| reportr50
| suivezlili