Un podium de vedettes

Posté par Alain40 le 30 avril 2015

Il est des jours particuliers… J’en avais rêvé… Maintenant c’est fait… Mais de quoi veut il parler, direz vous ? Allez encore un peu de suspens… Hier, accompagné du copain Olivier, avec une météo, qui n’a pas vraiment tenu ses promesses, nous avons crapahuté dans les lagunes de sud Gironde, et mis dans la boite les 3 Leucorrhinia du secteur, caudalis, pectoralis et albifrons (large queue, à gros thorax et à front blanc), les plus initiés d’entre vous sauront que c’est exceptionnel ! Ah, il a fallu les dénicher dans les zones de maturation, ça n’a pas été de tout repos, et nous n’avons vu les deux premières qu’en un seul exemplaire, mais on est juste au démarrage de la saison, et nous reviendrons les voir quand elles seront mâtures ! ;-)

 

Voici L caudalis, un mâle immature

 

_MG_3222

 

_MG_3225

 

Puis L pectoralis, un seul cliché, hélas, fallait pas le manquer ;-)

 

_MG_3233

 

Enfin, L albifrons, aperçu une dizaine d’exemplaires, mais pas tous à portée d’objectif !

 

_MG_3237

 

_MG_3246

 

_MG_3249

 

Alain

 

 

Publié dans Gironde, Leucorrhinia albifrons, Leucorrhinia caudalis, Leucorrhinia pectoralis | 6 Commentaires »

Maousse costaud…

Posté par Alain40 le 7 mai 2014

… Elle est dans sa catégorie, la Leucorrhinia pectoralis, Leucorrhine à gros thorax in french, et beaucoup plus rare que sa cousine L albifrons, dans le secteur des lagunes de sud Gironde ! Je suis bien content de l’avoir rencontrée samedi dernier, deux individus différents, pour deux  petits clichés, et hop, envolées !

 

 

_MG_8785

 

_MG_8813

 

Alain, qui repart en chasse, pour quelques jours, a bientôt ! ;-)

Publié dans Gironde, Leucorrhinia pectoralis | 1 Commentaire »

Après la reine, le peuple du Pinail…

Posté par Alain40 le 18 juin 2013

… En grande partie constitué, d’une espèce remarquable, la Leucorrhine à gros thorax, Leucorrhinia pectoralis, présente sur pratiquement toutes les mares du site, à cette période. Cet odonate n’est pas facile à approcher, mais heureusement, il est souvent, comme beaucoup d’autres, fidèle à un perchoir, ce qui facilite un peu les choses ! Quant aux coeurs, nous ne les aurons vus passer, qu’au dessus de nos têtes, insaisissables… Voici quelques clichés, mâles et femelles, les derniers témoignent d’une ponte en solo, la femelle effleurant la surface de l’eau avec son abdomen, par un mouvement de va et vient, pour y déposer ses oeufs, la génération 2014, est donc en route !

 

 

Après la reine, le peuple du Pinail... dans Leucorrhinia pectoralis img_5900

 

 

img_6050 dans Vienne

 

 

img_6057

 

 

img_6065

 

 

img_6105

 

 

img_6112

 

 

img_5953

 

 

img_5966

 

 

img_5969

 

 

img_5970

 

 

img_5971

 

Alain

Publié dans Leucorrhinia pectoralis, Vienne | Pas de Commentaire »

 

pullipdestyle |
asart |
jujuphoto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mandarineetcitronvert
| reportr50
| suivezlili